Travaux de ravalement de façade : quelles sont les aides financières disponibles ?

Le ravalement de façade est une obligation légale. Aucun propriétaire de maison ou d’immeuble ne peut y échapper. En effet, il doit être effectué au moins tous les dix ans. Des travaux de ravalement sont conséquents, aussi ils peuvent coûter relativement cher. Au coût des matériaux, il faut rajouter la main d’œuvre car il est conseillé de confier ce type de travaux à un professionnel. Heureusement, un ravalement de façade est éligible, sous certaines réserves, aux aides financières de l’État. Ce qui permet d’alléger la facture.

La TVA à taux réduit

En France, le taux classique de la TVA est de 20%. Mais pour encourager les travaux d’amélioration et de rénovation de l’habitat, un taux de 10% est appliqué. Les ravalements de façade font partie de ces travaux, car il participe à l’amélioration de l’habitat. De plus, si le ravalement est accompagné de travaux d’isolation, le taux est réduit à 5,5%. Toutefois, la TVA à taux réduit n’est accordée qu’à condition que les travaux soient exécutés par des professionnels comme cette entreprise de ravalement qui est située dans l’Oise.

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE)

Il s’agit d’une aide accordée par l’État pour permettre aux propriétaires et aux locataires de réduire leurs consommations énergétiques. En effet, tout propriétaire, locataire ou occupant à titre gratuit de la maison à rénover peut bénéficier de cette aide. Quand le ravalement de façade a pour but de réduire les pertes d’énergie et l’utilisation du chauffage, 30% des dépenses sont couvertes par cette aide. Même si le montant est plafonné cela permet d’alléger considérablement la facture.

Le CITE n’est accordé que si certains critères d’éligibilité sont remplis. L’immeuble doit faire office de résidence principale. En outre, il doit être bâti sur le territoire français et avoir été achevé depuis plus de 2 ans. Enfin, le ravalement de façade doit impérativement être pris en charge par une entreprise Reconnue Garante de l’Environnement (RGE).

Les aides de l’ANAH ou Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat

Grâce à ces aides, les ménages les plus modestes ont la possibilité d’entreprendre des travaux de rénovation. Le ravalement de façade figure également parmi ces derniers. Les aides de l’ANAH sont accordées à tout propriétaire ou locataire occupant le logement depuis plus de 15 ans. Celui-ci doit avoir servi de résidence principale pendant 9 ans. Aucune aide de l’état ne doit cependant avoir été reçue depuis plus de 10 ans. Ces aides peuvent couvrir jusqu’à 20% des dépenses résultant des travaux à condition que les critères d’éligibilité soient respectés. Ici encore, les travaux de ravalement de façade doivent être exécutés par un façadier qui bénéficie du label RGE.

L’éco-prêt à taux zéro ou éco-PTZ

Vous avez aussi la possibilité de postuler pour cette aide afin d’alléger vos dépenses. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un prêt accordé par des institutions bancaires ayant signé une convention avec l’État. Les intérêts de ce prêt sont d’ailleurs remboursés par ce dernier et non par l’emprunteur. Ici encore, pour bénéficier de l’éco-PTZ, certaines conditions sont exigées. En effet, les travaux doivent permettre une amélioration des performances énergétiques de l’habitat. C’est le cas du ravalement de façade qui doit être exécuté par une entreprise RGE dans les 3 ans suivant le prêt.

La prime d’énergie ou CCE

Cette aide est destinée aux foyers souhaitant réaliser des travaux de rénovation. Ici encore, le ravalement de façade doit être complété par des travaux visant à réduire la consommation énergétique. La prime d’énergie a été mise en place par l’Etat avec la contribution d’autres acteurs de la filière énergétique. Cette prime est accordée à tout particulier voulant améliorer les performances thermiques de son habitat. La demande de CCE doit être formulée avant d’entamer Tout travaux. Par ailleurs, certaines conditions d’éligibilité doivent être remplies. Par exemple, il est obligatoire de confier les travaux à une entreprise RGE.

En conclusion, si des travaux de ravalement de façade sont relativement coûteux, il existe différents moyens pour les financer ou pour réduire les dépenses qu’ils engendrent. C’est le cas de la prime énergie, de la TVA à taux réduit, du CITE et des aides de l’ANAH. Retenez toutefois que pour en bénéficier il est nécessaire de remplir les conditions d’éligibilité exigées. Il faut savoir également que certaines de ces aides ne sont pas cumulables entre elles. La TVA à taux réduit ne peut être cumulée avec le CITE, par exemple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *