Travaux d’élagage : les différentes méthodes d’ascension

De manière générale, la réalisation de travaux d’élagage nécessite une ascension. Pour ce faire, l’élagueur a le choix, il peut soit s’aider d’une corde, soit d’éperons. Toutefois, seules les personnes ayant des compétences précises en la matière peuvent maîtriser ces procédés. Aussi, pour vous assurer que l’entretien de vos arbres se fera selon les normes, il est recommandé d’engager un expert dans le domaine. De plus, une telle intervention ne peut être exécutée correctement sans connaître les tâches spécifiques à l’élagage et sans disposer du matériel nécessaire. Donc, pour vos besoins en matière d’élagage, la meilleure alternative est de faire appel à un entrepreneur confirmé.

L’ascension à l’aide d’une corde

En premier lieu, il est important de bien choisir le point d’ancrage si l’élagueur souhaite opter pour cette méthode. De plus, au cours des travaux d’élagage, il ne devra pas trop s’éloigner de cet amarrage. De la même manière, l’élagueur restera attentif pour que le mou ne soit pas trop important.  Si besoin, il pourra se servir d’un sac à lancer pour installer la corde. Il devra faire en sorte que ce dernier soit placé loin d’une ligne électrique aérienne.

Lorsque le nécessaire est fait pour garantir sa sécurité, l’élagueur doit faire certaines vérifications avant de commencer son escalade. Il doit prendre le soin de réaliser des nœuds selon les pratiques d’usage pour s’attacher tout en testant au passage la résistance de la fixation. Puis, il tirera sur la corde de positionnement afin de contrôler que l’installation est parfaitement solide et entièrement fonctionnelle. Quand tout est parfaitement contrôlé, il peut grimper en footlock.

Une ascension à l’aide d’une corde nécessite l’utilisation des équipements suivants :

  • Harnais de sécurité ADP,
  • Longe et corde de positionnement,
  • Mousqueton avec système d’ouverture à triple action,
  • Coulisseau ou nœud autobloquant.

L’ascension avec utilisation d’éperons

Tout d’abord, ne jamais oublier que la prudence est de mise afin d’éviter les risques d’accident. Et ce, quelle que soit la technique choisie pour grimper dans l’arbre. Avant chaque ascension quelle que soit l’intervention, une vérification de l’installation s’impose. L’élagueur doit ainsi s’assurer que l’ensemble répond parfaitement aux normes en matière d’efficacité et de solidité.

Si l’élagueur opte pour l’utilisation d’éperons, il doit déployer un mécanisme pour minimiser les risques de chute lors de l’opération. Il peut pour cela recourir à une longe à étranglement ou tout autre dispositif similaire. Il doit également impérativement disposer d’un deuxième système de positionnement. Ainsi, lorsqu’il devra contourner un obstacle, il restera solidement attaché, il tiendra également une corde préalablement fixée. En cas d’urgence, cette dernière lui sera indispensable pour revenir au sol rapidement en toute sécurité. Pour grimper avec des éperons, les équipements restent identiques à ceux essentiels pour une ascension avec l’aide d’une corde. D’autre part, quelle que soit la méthode adoptée le port d’EPI (équipements de protection individuelle) est de rigueur.

Encore une fois, ce procédé requiert une parfaite maîtrise des bons gestes qui sont incontournables pour mener à bien le taillage de vos branches. Ces acquis sont obtenus lors d’une formation et avec l’expérience. Aussi, il est préférable de solliciter un spécialiste qualifié comme cet élagueur à Marseille pour exécuter l’entretien de vos arbres. Vous aurez l’assurance que celui-ci sera fait en toute sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *