Travaux d’élagage : Tout savoir sur la taille d’un bonsaï

Le bonsaï est un arbre de très petite taille que l’on peut même cultiver dans un vase. Ce n’est pas une variété d’arbre, sa petite taille est due à la façon de le cultiver et de le tailler. Zoom sur la taille d’un bonsaï.

La taille d’entretien

Pour donner sa forme à un bonsaï et lui permettre de la conserver, l’entretenir et le tailler régulièrement est indispensable. Pour ce faire, vous devez commencer par supprimer les branches trop longues. Coupez également les rameaux qui commencent à brunir et à se lignifier. Le but étant de donner un aspect harmonieux à votre bonsaï. Débarrassez-vous aussi de tous les branchages qui poussent vers l’intérieur de l’arbre qui perturberaient l’aération du bonsaï. Tous les rameaux morts sont à retirer sans hésitation. Pour cette opération, utilisez des ciseaux fins.

Pour élaguer un bonsaï, vous devez insister sur les parties supérieures. Vous devez aussi tailler les extrémités pour un rendu impeccable. Le tailler régulièrement lui permettra de bien se développer.

L’élagage de structure

Afin de donner sa forme de base à un bonsaï, la taille de la structure est nécessaire. C’est un taillage plus rigoureux qui vise à éliminer les branches de diamètres importants. Cette opération a une conséquence directe sur l’apparence de l’arbuste.

La façon dont vous allez tailler votre bonsaï vous permettra d’obtenir le style que vous souhaitez. Elle concerne aussi la suppression de rameaux morts. Votre technique de coupe va dépendre du style que vous souhaitez donner à votre arbre.

Dans tous les cas, si deux branches sont de la même hauteur, vous devez en retirer une. Il faut également couper celles présentant de courbes, elles nuiraient au design de votre bonsaï. L’idée est que les branches au bas de l’arbre soient plus épaisses que celles du sommet.

En cas de blessure durant l’intervention, appliquez une crème cicatrisante pour protéger les plaies des infections.

Le moment propice pour élaguer un bonsaï

Un bonsaï peut être taillé de différentes façons. Durant la période de croissance de l’arbre, généralement entre les mois de février et mars, vous devez le tailler régulièrement, il s’agit du taillage en vert. Vous pouvez également le faire juste après la floraison pour les arbres à fleurs. Dans tous les cas, vous devez suivre la croissance de votre bonsaï pour le tailler. C’est, en effet, en fonction de son développement que vous choisirez le moment idéal. La taille peut être répétée 2 voire 3 fois dans l’année. Pour la mise en forme, le début du printemps est la période la plus adaptée. La fin de l’automne est aussi parfaite pour une taille de structure ou de formation.

Les outils indispensables pour le faire

Pour tailler un bonsaï, il est essentiel d’opter pour la meilleure technique mais disposer des bons outils est également nécessaire étant donné sa délicatesse. Il faut opérer essentiellement avec des ciseaux. Préférez des ciseaux à grandes oreilles pour couper les racines, vos gestes doivent être nets et précis. Avec des ciseaux à oreilles moyennes, retirez soigneusement les petites branches. Pour un bon rendu, utilisez des ciseaux à rognage ainsi la cicatrisation se fera rapidement.

Vous devez également avoir une coupeuse de feuille, un crochet pour démêler les racines de votre bonsaï et des ciseaux à bourgeons.

Pour avoir l’assurance que votre bonsaï est bien taillé dans le respect des normes, il est conseillé de confier cette tâche à une professionnel. Vous pouvez, par exemple, faire appel à cet élagueur dans le Loiret qui est un expert dans ce domaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *